L’impression 3D, une solution pour la reprise ?

ALSIMA, Catalyseur Technologique / News  / L’impression 3D, une solution pour la reprise ?

Fabrication additive, réactivité & solidarité 

Quels seront les impacts exacts de la crise sanitaire sur l’industrie de demain ? Il est difficile de répondre à cette question. Il y aura certainement de nombreux changements dans l’avenir. Il est facile d’en imaginer les aspects négatifs, mais il y aura également des opportunités et des évolutions positives.

bandeau-covid-3D-print

La situation actuelle a eu le mérite de mettre en avant un bel élan de solidarité, de la part des makers du monde entier, pour lutter contre le COVID-19. Vous avez sans doute entendu parler de votre voisin ou d’un ami qui produit chez lui des visières de protection pour l’hôpital de votre ville ? Cette initiative, qui s’est lancée du jour au lendemain, a permis d’aider de nombreux services publics en peu de temps. Pompiers, infirmiers, médecins ou encore pharmaciens, ils sont nombreux à avoir bénéficié du soutien de l’impression 3D localement.

Il a suffi de quelques jours pour voir apparaître sur internet des dizaines de modèles 3D fonctionnels de visières et autres accessoires. Chacune de ces créations a été conçue par un processus simple et efficace d’itérations. Cette technique de modélisations et d’impressions successives a permis de mettre en ligne des produits dans un délai très court.

Dores et déjà de nombreux fichiers 3d sont disponibles librement sur internet !

Visière de protection

joseph-martin-visière

Visière de protection individuelle

Source : ICI

Poignée de manutention

distancing tool

Accessoire de distanciation

Source : ICI

Respirateur artificiel

respirateur-covid19-qualup

Respirateur basé sur le projet OpenSource du MIT

Source : ICI

Après une conception fulgurante, quelques jours ont suffi pour que des réseaux se structurent localement un peu partout. Aussitôt la demande apparaissait, aussitôt elle était mise en production. Bien que la fabrication d’une visière nécessite une heure de temps en moyenne, elle était produite au plus proche du besoin. Court circuitant ainsi toute la chaîne logistique habituelle, qui d’ailleurs ne fonctionnait plus, les makers ont révolutionné la production.

Pendant ce temps, il y a naturellement eu d’importants efforts du côté de l’injection plastique pour lancer une production rapidement. Toutefois, ils n’ont pu suivre la réactivité offerte par la fabrication additive. Bien que la technique d’injection permettent une fabrication massive de pièces, la mise en œuvre de ce procédé nécessite bien plus de temps et de travail en amont.

Que peut-on conclure de ce phénomène inédit ?

La fabrication additive a clairement démontré qu’elle peut être déployée ultra rapidement, facilement et pour un coût maîtrisé. Cette technologie a fait ses preuves en pleine période de crise. Elle pourrait donc très certainement s’imposer dans la reprise industrielle qui arrive.

Dans un contexte économique et sanitaire incertain, les industries vont avoir besoin d’agilité et de réactivité. Pour ces deux raisons, nous sommes persuadés que l’imprimante 3D sera une force au service de la relance industrielle. Elle pourrait également devenir un mode de production d’urgence en cas de nouvelle crise, voir même favoriser une relocalisation de la production.

Plus que jamais l’impression 3D démontre son potentiel de rupture. A votre avis, l’industrie saisira-t-elle cette opportunité ?

Besoin d’impulser votre reprise rapidement  ?

N’hésitez pas à partager votre expérience en commentaire ou sur les réseaux sociaux !

linkedin
logo-twitter-rond
youtube
Aucun commentaire pour l’instant
Laisser un commentaire